Catalogue présentation
Le moyen âge

Il faut faire un bond important dans le temps pour retrouver le chevalier François de Torteken qui figure au tournoi d'Anchin en 1096.

Le village est alors un simple hameau de Flandres et de la châtellenie de Lille situé au milieu des marais de la Sensée. Il exista donc des seigneurs de Tortequesne qui portaient de sinople au chef d'hermine. N'ayant pas retrouvé ces symboles héraldiques, la commune, en 1980, opta pour un blason rappelant ses origines étymologiques supposées.

Au XIIème siècle, le village dépendait du domaine de l'Ecluse et comptait toujours un de ses habitants dans la composition du magistrat de cette localité.

On retrouve un sire Jacques de Tortequesne, fils de Robert, allié avec Marie Jeanne de Hainecourt en 1490.

Pendant la guerre de cent ans, la famille de Tortequesne, issue de la maison de Douai possédait les terres d'Hamel.

Le voisinage du château de Lécluse, qui renfermait une garnison espagnole, fit éprouver bien des désastres au village de Tortequesne.

Le 31 octobre 1521, pendant la guerre entre François 1er et Charles Quint, l'armée française quitta ses cantonnements du comté d'Ostrevent. Un accident signala cette marche précipitée : Le pont de Tortequesne s'écroula pendant la nuit et les bagages furent précipités dans la rivière Sensée. L'ennemi, informé de ce désastre, envoya, de Douai, un détachement pour reconnaître la position des français. Mais la cavalerie du Roi, commandée par le comte de Brienne et le seigneur de Mouy avec 2000 hommes d'infanterie, l'arrêtèrent et le firent rentrer dans la ville. (extrait des mémoires de Martin et Guillaume de Belloy).

Focus : Salle polyvalente du Mont Bédu


Notre salle polyvalente est désormais opérationnelle. Pour plus d'informations cliquez ICI

Dans la même rubrique